Mise à jour le 17 avr. 2020
Publié le 7 avril 2020 Mis à jour le 17 avril 2020

Florence Debord enseignante en Droit et responsable du portail Droit s'est prêtée au jeu de l'interview, découvrez ses réponses.

Florence Debord
Florence Debord

J’exerce ce métier depuis plus de 30 ans ; allocataire de recherche moniteur, puis attachée temporaire d'enseignement et de recherche, avant de réussir le concours de maître de conférences en 1995. Ma spécialité c'est le droit social plus précisément le droit du travail. J'ai aussi quelques compétences en droit de la fonction publique et mes recherches portent principalement sur l'analyse la comparaison des droits du travail qu'ils soient privé ou public. (Découvrir le parcours professionnel de Florence Debord)


Pourquoi avoir choisi ce métier ?

J’ai choisi ce métier sur les conseils de mon directeur de thèse, le professeur Jean Pélissier.
En effet à l'issue de mon année de DEA (diplôme d'études approfondies, aujourd’hui, ce serait Master 2 « recherche ») en droit social j'étais engagée au sein d'un cabinet conseil. Ayant terminé majore de ma promotion, le professeur Pélissier m'a proposé une allocation de recherche, me vantant les avantages du métier d'enseignant chercheur. J’ai accepté et ne l’ai jamais regretté.


Que faites-vous pendant cette période particulière ?

Je continue de faire cours, je continue de participer à des réunions de laboratoire, et j'essaye d'écrire un peu. Je passe aussi une bonne partie de mon temps à me familiariser avec les nouvelles technologies.
Bien-sûr, je prends des nouvelles de mes proches très régulièrement, et organise des visios avec eux. 
J’essaye de conserver un rythme « normal », j’utilise les vidéos en ligne pour faire un peu de sport, et m’aère autant que possible.


Quel livre lisez-vous en ce moment ?

En ce moment, je lis « l'ennemi du peuple » , écrit par un journaliste américain de CNN, Jim Acosta. L’auteur menacé de mort par les partisans de Donald Trump tente de démontrer comment l’administration Trump dysfonctionne, et fait pression sur la presse au mépris de la vérité.

Je ne conseillerais pas actuellement aux étudiant.es de lire un livre « utile » pour leurs études. Nous sommes dans une période très particulière et je conseille plutôt de lire ce qu’on a envie de lire, sans aucune limite, l'essentiel étant de s'occuper l'esprit.


Quelle musique écoutez-vous en ce moment ?

J’ai pu écouter certains concerts donnés par des artistes de chez eux, mais je ne suis pas quelqu’un qui écoute beaucoup de musique.
Mes goûts musicaux sont particuliers, je suis restée bloquée au XXe siècle, et si je devais donner une seule chanson, ce serait « nuit et brouillard » de Jean Ferrat.

Quels sont les 3 conseils que vous donneriez aux étudiant.es de la Faculté ?

  • Prendre le plus possible des nouvelles de ses proches.
  • Eviter de sortir lorsque ce n’est pas nécessaire.
  • Essayer de se rendre utile.
  • Un quatrième conseil, pourrait être d’essayer de se concentrer sur l’essentiel, de faire un « retour sur soi », de relativiser.
Un vœu pour terminer ; que la solidarité qui se développe aujourd’hui ne soit pas qu’une parenthèse.

Enfin, je souhaite à toutes et à tous de se porter bien et de prendre soin de soi et de ses proches.